3ème mandat: Aboubacar Soumah accuse la (CNTG) d’être contre, Amadou Diallo se défend

0

Au cours d’un point de presse, le syndicaliste Aboubacar Soumah, sécrétaire général adjoint de l’USTG de la branche d’Abdoulaye Sow, a révélé le plan qu’invisagerait de mettre en place le sécrétaire général de la CNTG (confédération nationale des travailleurs de Guinée) contre la nouvelle constitution.

Selon Soumah, lors de la conférence Internationale des travailleurs, Amadou Diallo de la CNTG a affirmé devant tout le monde son ambition d’inviter la CSI (Confédération Syndicale Internationale) en Guinée pour réunifier toutes les structures syndicales pour s’opposer à l’adoption d’une nouvelle constitution.

«La CNTG à travers son secrétaire général Amadou Diallo, a demandé que la CSI (Confédération syndicale Internationale) vienne en Guinée, pour unifier toutes les centrales syndicales, en vu de contrer le gouvernement dans son ambition d’organiser un référendum, pour le troisième mandat. Il l’a déclaré.

Alors que nous, nous sommes une organisation syndicale bien entendu membre de la société civile mais notre ambition n’est pas politique. Nous sommes neutre. Nous sommes pour le moment dans le combat de la défense des intérêts des travailleurs pour améliorer leurs conditions de vie et de travail. C’est ça notre vocation et notre vision. Donc, pour nous USTG, nous sommes pas là pour des visions politiques..» A t-il expliqué vendredi, 05 juin 2019 à leur siège à  Boulbinet.

Des déclarations que le SG de la CNTG a rejetté en bloc au telephone d’un reporter de guineemonde, ce vendredi 12 juillet 2019. Amadou Diallo dit plutôt qu’il a parlé de la réconciliation nationale du mouvement syndicale en Guinée. « Je n’ai jamais parlé de 3ème mandat à Genève, ce n’était pas ma mission.J’ai plutôt parlé de la réconciliation du mouvement. » a t-il réagi par SMS à la rédaction du guineemonde.

Et d’ajouter, « nous sommes un Syndicat responsables. Quand nous partons à Genève c’est pour aller travailler et non pour parler de mon pays, de mon Etat ou peuple. Je suis venu au syndicalisme depuis au temps de la revolution, je sais c’est quoi le syndicalisme. Si tu ne defends pas ton pays, tu dois pas le detruire» a t-il expliqué.

Aboubacar Siddy Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply