Cancer de l’utérus et de sein: bientôt une campagne de dépistage à l’endroit des professionnelles de la presse

0

Ce mercredi, l’Association Guinéenne pour la Lutte contre le Cancer (AGUICAN) a animé une conférence autour du Thème: « Prévention et dépistage des cancers du col de l’utérus et du sein».

Cette conférence ténue à la maison de la presse s’inscrit dans le cadre des préparatifs des journées de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus pour les professionnels de la presse guinéenne.

Elle est prévue pour le 19 et 20 mars 2020. De 8H à 14H, au centre de dépistage Aminata Traoré à la polyclinique, MEDISAR à côté du centre de santé Hadja Djéné Kaba Condé, explique Professeur Bangaly Traoré, chef du service de cancérologie à l’hôpital Donna.
«Lors de la campagne, on va dépister le col de l’utérus et du sein, avec possibilité de traitement gratuit, de légion précancéreuse de l’utérus, chez les professionnels de la presse guinéenne» ajoute Professeur Traoré.

Cette initiative est partie du constat selon lequel les professionnels de la presse n’ont pas souvent le temps lors des campagnes de dépistage communautaires que l’ (AGUICAN) organise. «C’est pour cette raison qu’on a dédié ces deux jours aux professionnelles de la presse» ajoute-t-il.

Cette campagne sera l’occasion pour l’association d’informer les journalistes et les impliquer dans la communication contre les cancers qui font des ravages dans notre pays

Il faut noter que les cancer du sein et du cool de l’utérus sont des maladies causées par une multiplication cellulaires incontrôlées, qui dépend de ces organes. Il est cause d’une mortalité très élevée.

Ce sont des maladies qui se manifestent différemment: pour le sein, il (cancer) commence par une boule dans le sain, de façon précoce; Et pour le col de l’utérus: c’est par la survenue par le saignement vaginal, explique le professionnel du cancer.

Selon lui, ce sont des cancers qui évoluent à bas bruit sans aucun signe. «Mais avec la possibilité d’être détecté avant l’apparition de ces signes, d’où l’objet du dépistage».

Le cancer de santé et de l’utérus constitue une véritable préoccupation de santé publique. Avec un peu plus de 2500 cas dont 2000 décès par an. Il représente les 35% des cancers dans notre pays selon le spécialiste de la cancérologie.

Pour lutter contre ces deux cancers, professeur Bangaly Traoré conseille de procéder à la prévention 0530, ne jamais consommer le tabac, avoir une alimentation équilibrée et riche en fruit, pratiquer une activité physique régulière, à cela s’ajoute la vaccination pour des mesures préventives afin d’éviter l’infection par le virus de pavillon humain.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply