Cas d’incendie à Tombolia: 5 suspects arrêtés par la police

0

La direction du ministère de la sécurité et de la protection civile a animé jeudi un point de presse sur un cas d’incendie survenu dans le quartier Tombolia.

 

Ce cas d’incendie concerne un camion citerne de 40.000 litres de carburant. Il a été incendié au mois de février dernier.

Dans ses explications, le Directeur Centrale de la Police Judiciaire est revenu sur les circonstances dans lesquelles l’i’cendie a eu lieu:
«Dans la nuit du 26 au 27 février dernier, des individus malintentionnés ont mis le feu sur un camion citerne au quartier Tombolia auprès de la station d’essence, dans la commune de Matoto. Il s’agit d’un groupe de six (06) personnes identifiées dont cinq (05) sont interpellées à savoir : Sidiki Sangaré qui a aspergé la remorque et le tracteur de la citerne 10 litres d’essence, il a mis le feu sur le camion;
Ali Badra Soumah qui est le motard qui a conduit le groupe sur le lieu et a attendu après action pour les faire fuir; M.Sacko communément appelé Fiston qui a apporté les 10 litres d’essence ; Amadou Diogo Barry, dénoncé comme étant le commentaire et le chef des opérations; Ousmane Sacko appelé « Grand Zo » qui a dirigé les réunions préparatoires des actions violentes qui devraient être menées dans le cadre des actions de résistance du FNDC», a expliqué le commissaire Fabou Camara.

Après avoir évoqué le déroulement des opérations qui ont conduit à l’arrestation des prévenus, le directeur central de la police judiciaire rassure la population pour éviter d’autres incendie.
«La direction générale de la police nationale à travers ses services techniques notamment la direction centrale de la police judiciaire, la direction centrale de la sécurité publique à travers ses services déconcentrés notamment de directions régionales de police et de commissariats centraux de même que les unités d’intervention au sein desquelles nous avons des groupes d’interventions spécialisées dans la lutte contre la grande criminalité ont été tous mis en alerte et déployés pour mener une lutte sans merci contre ces actions de violences», précise-t-il.

Par ailleurs, le commissaire Fabou Camara a invité la population à être très vigilante sur des actions de violences qui se font actuellement. Il a enfin invité la population à aider les services de défense et de sécurité pour interpeller ceux qui commettent les violences.

D’après ses dires, les présumés responsables de ce cas d’incendie seraient des membres du front national pour la défense de la Constitution.

Amara Bangoura pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply