Conakry: Bah Oury appelle le peuple à suivre le mot d’ordre du FNDC

0

La bataille contre le changement de la constitution semble être dans sa semaine décisive à cause des élections législatives couplées au référendum prévues le 1er mars prochain.

Le front national pour la défense de la Constitution qui s’est retrouvé ce lundi 24 février à son siège a lancé un appel au peuple de Guinée à s’opposer à ce projet qui pourrait donner un troisième mandat au président Alpha Condé.

Pour le président de l’Union pour la Démocratie et le développement, depuis l’accession de la Guinée à l’indépendance en 1958, le pays se bat pour l’alternance démocratique et le respect des droits de l’homme. Or, ces deux éléments ne sont toujours acquis.

C’est pourquoi selon Bah Oury, le peuple de Guinée ainsi que les amis de la Guinée doivent s’unir derrière le mot d’ordre du FNDC qui appelle à des manifestations de résistance permanente.

«Depuis 60 ans nous nous battons pour l’alternance démocratique et le respect des droits de l’homme” rappelle l’opposant.

Aujourd’hui ajoute-t-il, « on a ni l’alternance démocratique, ni le respect des droits de l’homme» regrette Bah Oury.

Aujourd’hui poursuit-il, «pour des rares fois dans l’histoire de la Guinée, l’ensemble des autorités morales du pays, les clergés et catholiques, les chefs religieux ont tous demandé à M. Alpha Condé de respecter la Constitution. Ils ont usé de tous les subterfuges pour lui faire comprendre que c’est ça qui va dans l’intérêt de la Guinée et dans l’intérêt du peuple tout entier.

Il s’est obstiné à aller vers un changement constitutionnel qui est un véritable coud d’État.
Je demande à l’ensemble du peuple de Guinée, aux amis de la Guinée et à la Communauté internationale, d’aller dans le sens des intérêts de ce peuple à travers la déclaration du FNDC” recommande Amadou Oury Bah, président de l’UDD.

À noter que le FNDC appelle à des manifestations à partir du jeudi 27 février sur toute l’étendue du territoire national.

Amadou Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply