Conakry: Des avocats vont bouder les audiences de la Cour d’Appel

0

En conférence ce jeudi à la maison de la presse, le conseil de l’ordre national des Avocats de la République de Guinée a denoncé l’immixion de certains magistrats dans son organisaion. Ils accusent certains magistrats de violer les principes de l’ordre des avocats.

Tout est parti de la prestation de serment des 11 postulants devant la cour d’appel de Conakry pour la profession d’avocats. Or, selon le batonnier Me Djibril Kouyaté, ces postulants n’ont pas été retenus par les jurés.

«Sur le plan de la procédure, l’ordre rassure qu’il n’y a eu aucune violation. Mais c’est pendant la prestation de serment ces nouveaux que la Cour d’Appel a créée un précédent malheureux» affirme t-il.
Précisant d’ailleurs que le barreau n’a pas refusé de prendre part à cette rencontre mais plutôt, il n’a pas été saisi comme ça se devait, raison pour laquelle il a boycotté la cérémonie.

Selon lui, tout cela a été orchestré par Monsieur Mamadou Aliou Dramé, premier président de la cour, et certains membres de la magistrature

Ainsi, «ils ont fait prêter serment à des candidats obnubilés par le désir de prêter serment sans se soucier des conséquences qui résulteraient de la violation de la forme de prestation de serment. Cet acte qui a consisté à prêter serment à des postulants sans qu’ils ne soient présentés par le bâtonnier est un acte de provocation. C’est la première fois, depuis la promulgation de la loi L014 qu’une institution s’immisce dans le fonctionnement du barreau pour lui imposer des instrus, et rassurez vous que cette immixtion n’est pas et ne sera pas tolérée >>,

Face à cet acte de ces magistrats, l’ordre national des avocats ne compte pas rester muet. Des résolutions ont été prises pour exprimer leur mécontement.
Désormais, il est interdit à tous les avocats du barreau, de recevoir dans leurs cabinets, en vue du stage les personnes ayant prétendument prêté serment le 16 septembre dernier ;
Une plainte sera déposée devant le conseil supérieur de la magistrature contre les magistrats auteurs de ces agissements et éventuellement une action au pénal contre les mêmes personnes pour parjure et ;

Enfin, le barreau décide, « de boycotter pendant deux pendant deux semaine les audiences de la Cour d’Appel de Conakry et aux audiences du premier président de la cour d’appel Monsieur Mamadou Aliou Dramé pendant une période d’un mois reconductible à compter de ce lundi 23 septembre» annonce le batonnier de l’ordre national des Avocats, Maitre Djibril Kouyaté.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply