Conakry : deux chefs religieux récompensés par L’INIDH

0

L’institut National Indépendante des Droits Humains a décerné le prix de la Palm d’or des droits de l’homme au premier imam de la grande mosquée de Faycal, Mamadou Saliou Camara et l’archevêque de Conakry Monseigneur Vincent Coulibaly.

La cérémonie de remise a été faite ce lundi mercredi 26 Décembre dans la salle du 28 septembre du palais du peuple, à l’occasion de la clôture de la troisième semaine de l’assemblée plénière de l’institution de L’INIDH

Les deux chefs religieux n’ont pas caché leur joies sur le choix porté sur eux pour cette récompense. Ils ont exprimé leur reconnaissance par rapport à l’endroit de l’institution des droits de l’homme, les autorités et le système des nations unies en Guinée.
« Nous adressons nos vives remerciements à Dieu et aux hommes. Merci à l’institut National Indépendante aux Droits de l’homme pour le choix porté sur nous. Nous avons pensé qu’il y avait d’autres plus méritants que nous. Mais vous nous choisi. C’est une grande joie », s’est réjoui l’archevêque de Conakry Monseigneur Vincent Coulibaly

«Le président de la République a dit qu’il a confiance en nous par ce que c’est nous qui pouvons lui dire la vérité. Nous prions Dieu pour que la Guinée, l’Afrique et le monde vivent dans la paix et l’unité nationale. Mais je vous dis humblement le fruit d’une réconciliation, c’est la paix et l’unité Nationale. J’appelle les Guinéens et les autorités, de se donner la main pour la paix » a plaidé le grand Imam Mamadou Salihou Camara.

Pour M. Mohamed Lamine Fofana, représentant du ministère de la justice, le choix porté sur ces deux personnalités comme récipiandaires lui pareil justifié et suffissamment mérité. Car, dit-il,ces deux acteurs ont eu a travaillé depuis plusieurs décennie pour promouvoir la paix et la reconciliation nationale.

Ce prix vise vise à encourager les deux grandes personnalités religieuses du pays. Ils se sont beaucoup investis pour la paix. «C’est de les encourager pour la promotion et la consolidation de la paix. Ces deux personnes se sont investis depuis très longtemps quand ça va et quand ça ne va pas auprès des populations. Donc c’est une sorte de récompense et d’encouragement » a déclaré le président de L’INDIH, Dr Alia Diaby.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply