Conakry: l’Amicale des anciens Élèves de N’Zérékoré fait une demande à Alpha Condé

0

Une semaine après les affrontements meurtriers survenus à N’Zérékoré, l’amicale des anciens Élèves de N’Zérékoré a fait une déclaration invitant le président de la République à se rendre sur les lieux.

Dans son allocution, le président de cette organisation a d’abord regretté ces violences meurtrières car pour lui, les élections ne doivent pas conduire à l’affrontement.
Mais croit-il, “tout ceci, a été savamment orchestré par des politiciens véreux en manque d’arguments, de projets de société à proposer aux populations, si non que prêts à opposer des ethnies et tirer profil des ressentiments intercommunautaires. Mais, que ça soit maintenant ou demain, ils seront châtié de leur cruelle forfaiture” regrette Dr Aly Jean Gossaga KOUROUMA.

Les populations qui vivent en Guinée forestière ne sont pas violentes. C’est à cause des politiques politiciens que toutes ces violences sont enregistrées dans cette zone fait il remarquer.

Face à ces affrontements qui ont endeuillé des nombreuses familles, l’Amicale des anciens Élèves de N’Zérékoré s’est abstenu d’indexer un responsable.
Cependant, «nous exigeons que la lumière, toute la lumière sur ces événements et restons convaincus que c’est à la justice, à elle seule de faire la lumière et nous veillerons à ce que cette lumière soit faite dans l’indépendance et le respect strict des lois de la République. » Ajoute Dr. Kourouma.

Cette association lance un appel à tous les fils et filles de la région forestière à préserver l’Union et la paix entre eux.

Il invite enfin le président de la République à effectuer un déplacement dans la région forestière afin d’appeler les uns et les autres au calme et surtout compatir à la douleur de ceux qui ont perdu leurs proches lors de ces tristes événements survenus lors du double scrutin dernier.

Pour rappel, après les élections législatives et référendaires du 22 mars, et les deux jours qui ont suivi, au moins 60 personnes ont été tuées lors des affrontements à caractères communautaires selon un bilan fourni par la diaspora forestière.

Aboubacar Siddy Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply