Conakry: le FNDC arrête un “espion” à leur siège

0

Ce lundi 27 janvier, le front national pour la défense de la constitution a réussi à détecter un sexagénaire qui serait un espion d’une organisation communautaire de la place.

Le fautif s’appelle Mohamed Soumah, né en 1957 à Boffa. Il est membre de la COBAC (coordination pour l’orientation de la Basse Côte), une organisation dont le patron est Malick Sankhon, Directeur de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale.

Devant les médias, le monsieur a reconnu être mandaté par cette organisation dans le but d’espionner le FNDC au cours de leur rencontre avec le représentant des Nations-Unies en Afrique de l’Ouest. “J’ai été envoyé par la COBAC. Je suis venu pour recueillir les informations et les remonter aux reponsables de cette organisation ”a-t-il reconnu.

Il poursuit en ajoutant qu’ils sont nombreux à faire ces actions dans la capitale guinéenne dont le siège se trouve à Gbésssia Corniche.

À chaque mission réussie, la personne empoche une somme de 200 000 (deux cent mille) francs guinéens comme récompense.

Interrogé sur la participation des membre de cette organisation dans les manifestations ayant entraîné des véhiculés brûlés, il répond que ce sont des “enfants” entretenus par l’État guinéen qui font ces agissements.

Néanmoins, il a reconnu que leur organisation ne collabore pas avec les services de sécurité. Tout ce qu’ils font c’est de venir recueillir et remonter les informations à leurs chefs.

Après ces aveux, le fautif a été conduit au commissariat central de Ratoma.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.ccom

Share.

Leave A Reply