Conakry: ouverture des journées de réflexion sur la mise en oeuvre de la stratégie de communication du ministère de la santé

0

Ce mercredi, 3 avril 2019 a démarré « les journées de réflexion sur le rôle des organisations de société civile et des médias dans la mise en oeuvre du ministère de la santé ». C’est dans la salle Nimba de l’hôtel RIVIERA qu’a eu lieu la cérémonie d’ouverture.

cet atelier de trois jours s’inscrit dans le cadre du projet  » de Participation Des Citoyens à la Gouvernance de la Santé (CIHG). Il a été financé par l’USAID et mis en oeuvre par FHI360 en consortium avec Search For Common Ground et Social Impact. Il vise améliorer la compréhension des citoyens des réformes du système de santé Guinéen ainsi que leur participation.

C’est dans perspective que le projet collabore les organisations de la société civile, les Médias, et le ministère de la santé et les administrateurs de locaux afin que ces derniers soient en mesure de  jouer efficacement leurs rôles dans une complémentarité mutuellement bénéfique.

L’objectif général de cet atelier c’est d’engager une réflexion entre les Organisations de la Société Civile, les acteurs des médias et les cadres du ministère de la santé pour l’orientation des messages à diffuser en vue de d’une meilleure information des citoyens sur les réformes entreprises dans le secteur de la santé.

Pour le secrétaire général du ministère de la santé, la réussite d’une politique dépend dans une large mesure combinée et complémentaire des acteurs combinés et élargis. «Je veux nommer ceux au niveau central, des structures décentralisées, mais surtout les structures à la base, notamment la société civile et les moyens qu’ils utilisent. C’est conscient de cette réalité, que le ministère de la santé a organisé cet atelier sur le rôle des acteurs. » a déclaré M.  Mory Touré.

Pendant ces trois jours, des réflexions seront organisées. Le ministère a des attente fortes des participants. C’est d’abord ,
« Connaître les domaines de responsabilité autour desquels nous allons bâtir notre communication stratégique aussi bien, de façon verticale que de façon horizontale mais surtout, trouver les moyens d’accompagner la mise en oeuvre des stratégies retenues dans les documents politiques.» A-t-il souligné.

La santé ne se limite pas au système de soins
Le plus important dans la santé n’est pas la restauration, mais plutôt la sauvegarde.
Pour y arriver, donc,  le département de la santé a besoin de la société civile, des médias, des communicateurs.

« C’est pourquoi, nous attendons de votre part, le choix des thèmes priorité indexés dans les besoins de la politique. Les types de message, mais surtout les techniques les plus appropriées à développer pour que vos messages, au delà de simple moyen, d’information soit un véritable moyen de changement de comportement individuel ou communautaire, en seul mot nous disons le comportement social.

Dans cette voie, vous pouvez compter entièrement sur le ministère de la santé. Conformément aux orientations du président de la république, le professeur Alpha Condé qui ne ménage aucun effort pour que la santé en tant que secteur secteur prioritaire, soit l’unité la plus brillante de de son deuxième mandat

C’est sur ces notes que Dr Touré a déclaré ouvertes les journées de réflexion sur la mise en oeuvre d’une stratégie de communication du système de Santé.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply