Déguerpissement à Kaporo rails : «ce n’est pas une récupération des terres » estime Cellou Dalein

0

Le président de l’UFDG s’est exprimé ce samedi, 09 mars sur le déguerpissement des occupants de la zone Kaporo rails. C’était à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti.

Pour le chef de file de l’opposition guinéenne, ce déguerpissement est une manoeuvre qui vise l’UFDG et ses militants, « ce n’est pas pour la récupération des terres, c’est le combat contre l’UFDG et ses militants parce qu’on sait que Ratoma c’est le fief de l’UFDG et on sait qu’il y a une communauté qu’il déteste qui habite là bas. On aurait pu obtenir des résultats si c’est le déguerpissement pour cause d’utilité publique, on aurait pu prendre des dispositions parce que c’est des fils du pays » a expliqué Celou Dalein.

Toujours à propos du déguerpissement, l’opposant estime que même une armée d’occupation ne peut pas se comporter comme ça. « C’est Alpha Condé qui peut faire ça, mettre des enfants dehors sans abris, sans nourriture et sans école, alors que le premier recours du citoyen en cas de difficulté c’est l’État. Mais c’est l’État qui est à l’origine de l’insécurité et de la destruction des maisons (…), je vous ai toujours dit ici qu’Alpha Condé n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle, un président de la république doit veiller à la sécurité des citoyens ».
Cellou Dalein va jusqu’à rappeler l’assassinat des 103 victimes lors des manifestations politiques dont la justice n’a toujours pas pu trouver les coupables et les punir .
À en croire ses explications, beaucoup certains victimes de déguerpissement à Kaporo rails habitaient là bas avant le décret déclarant cette zone  »zone réservée ».

Ainsi ajoute t-il, si des gens se sont installés là-bas, c’est par ce que l’État n’a rien fait pour les en empêcher. « Le minimum qu’on fait sur le plan humain, lorsque tu dois vider quelqu’un de sa maison précaire qu’il a construite avec une épargne difficilement constituée dans des conditions difficiles, le minimum pour l’État c’est de chercher à le recaser même à 100 km de la ville » a enchaîné l’opposant .

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply