Déguerpissement à Kaporo rails: « c’est une catastrophe humaine » estime le collectif des victimes

0

Le collectif des victimes de déguerpissement à Kaporo rails a dressé le bilan provisoire des victimes de l’opération de casse entamée depuis 18 février.

Selon ce bilan provisoire communiqué ce mercredi 06 mars, par le collectif, c’est en tout 570 ménages qui sont concernés par le processus, soient 9434 personnes.

L’opération de déguerpissement touchée 83 familles qui sont sans abris; 88 familles aussi ont un besoin réel en nourriture, y compris l’eau potable et 38 autres sont confrontées aux problèmes de santé explique le collectif. .

Cette opération de déguerpissement que ce collectif a dénommé “catastrophe humaine” a malheureusement touché le système de l’éducation de la zone et les lieux de culte. Selon les victimes, la situation de 808 élèves serait précaire.

Dans ce lot, ils sont 36 candidats au baccalauréat unique; 38 au BEPC et 32 en classe d’examen de rentrée au collège. Egalement, 13 écoles privées contenant au minimum 300 élèves chacune sont aussi affectées, précise le collectif au cours de ce point de presse, dans une des salles d’une école privée épargnée mais quasiment dépourvue d’élèves dans la zone. En fin, 12 mosquées et une église sont sur la liste.

 

Depuis que l’opération a été entamé plusieurs personnes ont manifesté leur soutien à l’endroit des victimes. Certains opérateurs économiques et autres personnes de bonnes volontés ont lancé les gestes de secours à ces victimes.
Cependant, le chargé de communication des déguerpis, Mamadou Samba Sow a fait savoir qu’il y a bien des promesses tenues mais qui, jusque là ne sont pas encore matérialisées.

Par ailleurs, ces victimes il invitent le président Alpha Condé à se rendre sur les lieux pour mesurer l’immensité des “dégâts”, comme l’avait fait Général Lansana Conté quand il avait lancé la même opération en 1998, qu’il avait aussitôt arrêté.

Aboubacar Siddy Diallo pour guineemonde.com 

Share.

Leave A Reply