Déguerpissement à Kipé 2: «Alpha Condé a détruit notre maison » disent les victimes

0

L’opération de déguerpissement est rentrée dans son deuxième étape. Ce mardi, 12 mars,   le quartier Kipé 2 à aussi été démoli.

Cette opération de déguerpissement n’a pas été précédée par un avertissement d’après les victimes. Ils affirment avoir été réveillés par par le bruit des machines.

À leur surprise, ils aperçoivent des bulldozers qui démolissent leurs maisons. Ils n’ont pu que sauver leurs vies et quelques objets de moindre valeur.

Abattus par la colère et la tristesse, c’est dans cette situation qu’ils se sont mis à sortir leurs bagages des maisons. Partout des cris des pleurs des femmes. « Ils ont détruit notre maison, maintenant nous ne savons pas où partir. Nous n’avons de papa ni de maman, c’est cette maison qu’on a, et aujourd’hui ils l’ont démolie. D’autres construisent eux ils détruisent, qu’ils sache qu’aujourd’hui c’est Alpha Condé et demain, ça sera un autre. Nous laissons pour nous à Dieu » raconte une victime en larmes.

Pour d’autres victimes, c’est dans la matinée même que des agents du ministère de la ville sont venus cocher leurs maisons, et malheureusement regrettent elles, les bulldozers sont entrain de venir détruire leurs habitations sans aucune explication préalable.
« Je fais partie de ces familles qui ont été délogées à cause de l’aéroport et qui ont été recasées ici. C’est l’ordre de mission qu’on a reçu. Et nous avons attaqué la décision de L’Etat devant le TPI de Dixinn. On nous a condamnés mais on a interjeté. Et aujourd’hui à 10heures, ils sont venus cochés et sont entrain de venir pour démolir ma maison » regrette El Hadj Malick Barry.

Il faut préciser que ces habitants, malgré cette décision du tribunal de Dixinn les deboutant et les plaignants en les condamnant à une amende de 500 millions francs guinéens, ont décidé d’interjeter devant la cour d’Appel de Conakry. Et jusque là, l’affaire n’a pas encore été tranchée.

C’est pourquoi affirment certains parmi eux, ils ne s’attendaient pas à être déguerpis de cette façon alors que la Cour d’Appel ne s’est pas encore prononcé.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com 

Share.

Leave A Reply