Démission de Me Cheikh Sacko : Le FNDC réagit “il déjoue la démarche en cours”

0

Le front national pour la défense de la constitution, par son chargé aux opérations, vient de réagir sur la démission du Me Cheikh Sacko, désormais ancien ministre de la justice car il vient de démasquer le projet suicidaire des promotteurs de la nouvelle constitution.

Joint au téléphone ce lundi 27 mai par la rédaction de guineemonde, Sékou Koundouno, chargé des opérations au FNDC déclare que la décision du ministre est un acte hautement patriotique.

«Nous saluons cette démission qui est hautement une démarche patriotique, dans la mesure où Me Cheick Sacko se démarque de ce projet rebellionnaire, suicidaire qui est même source d’instabilité sociale et politique pour toute la Guinée.

Et à travers cet acte, il déjoue un peu la démarche en cour. Dans sa lettre il explique que c’est une minorité des gangsters qui sont réunis pour concocter cette constitution, qu’il n’a jamais été associé et que cette démarche est contraire aux valeurs et démarches qu’il a toujours défendues.
Nous le félicitons et remercions pour cet acte hautement patriotique. Je pense que c’est ce qui peut galvaniser toute l’équipe et qu’au moment opportun de montrer à ces putschistes qui sont entrain de formater ce coup d’Etat constitutionnel que la Guinée ne sera jamais une monarchie.» exlique t-il.

Aux ministres qui sont encore dans l’hésitation sur leur accompagnement au projet de l’adoption d’une nouvelle constitution: « nous appelons aux autres ministres pour leur dire qu’il est temps où jamais que la purge, elle se fera. Tous ceux qui resteront auprès de M. Alpha Condé, dès après que le finira de déjouer le projet, leurs biens seront saisis, et ils seront arrêtés et condamnés pour haute trahison et complicité de putsch constitutionnel» conclut Sékou Koundouno, membre du front national pour la défense de la constitution et administrateur général de la cellule balai citoyen.

Rappelons que Me Cheikh Sacko a rendu sa lettre de démission au président Alpha Condé, le 20 mai 2019, pour lui montrer sa désapprobation au projet de nouvelle constitution.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply