Double scrutin du dimanche : le RPG et la CODENOC mettent en garde le FNDC

0

Le directoire national de campagne du RPG arc-en-ciel et la CODENOC se sont réunis ce vendredi 20 mars,  au siège du parti au pouvoir. Cette rencontre a été sanctionnée par une déclaration dans laquelle, des mises en gardes ont été adressées contre ceux qui tenteront de perturber les élections du dimanche.

 

Dans sa déclaration, le RPG AEC et la CODENOC se sont réjouis du déroulement de la campagne électorale des élections législatives et du référendum dans la paix.

Toutefois, «nous mettons en garde les fauteurs de trouble contre toute tentative d’actes subversifs sur n’importe quel périmètre du territoire national.

A cet égard, nous prenons à témoin la communauté internationale, des propos séditieux et de désobéissance civile prônés par certains acteurs politiques réunis au sein du FNDC qui se sont retirés du processus d’encadrement juridique des activités politiques en République de Guinée.

Nous notons que ces acteurs se sont engagés ouvertement à non seulement s’auto-exclure du processus électoral, mais aussi et surtout à empêcher, par la violence, la  tenue de ces élections que le peuple de Guinée appelle de tous ses vœux, depuis bien longtemps.

Nous faisons observer à l’opinion internationale qui apprend à  travers la presse et certains hommes politiques que ces élections ne sont pas inclusives, qu’elles les sont bel et bien.

A titre illustratif, sur les 30 partis politiques en lice, 13 sont de l’opposition et, sur les 13, certains sont membres du FNDC.” déclare Domani Doré, présidente de la Guinée audacieuse et porte parole du jour.

Poursuivant, l’ex ministre des sports s’interroge, pourquoi nous encombre-t-on de ce concept d’inclusivité ? Déclare-t-elle?

«Pour notre part, le Gouvernement sous le sage leadership éclairé du Chef de l’Etat, Professeur Alpha CONDE, a fait beaucoup de concessions, gage de son attachement à l’ancrage de la démocratie,durant tout ce processus électoral en vue de la participation de tous les acteurs à ces élections.

En revanche, nous invitons le Gouvernement de la République à déployer tous les moyens légaux ce dimanche, 22 mars 2020 pour assurer la sécurité des électeurs et à sécuriser les matériels et sites électoraux, afin que nos compatriotes épris de paix, de justice et de  démocratie, puissent sereinement exercer leur droit civique.

Nous invitons en outre, le Gouvernement et la Commission nationale électorale indépendante (CENI), à rehausser le dispositif de sécurité sanitaire des électeurs sur tous les sites de vote, à la dimension de la pandémie Covid-19.

En tout état de cause, nous en appelons au sens de responsabilité sociétale de la presse dans toute sa dimension, pendant cette période électorale.» A déclaré Dame Domani Doré.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

 

Share.

Leave A Reply