DPJ: Sékou Koundouno et Foniké Mengué sortent victorieux de leur audition

0

Au terme d’une longue audition à la Direction Générale de la Police Judiciaire, les deux membres du FNDC ont été finalement relâchés. Aucune charge n’a été retenue contre Oumar Sylla alias Foniké Mengué et Sékou Koundouno selon leur avocat.

Après leur arrestation hier mardi sans motif réel, les deux membres du front national pour la défense de la constitution ont été libérés dans la soirée du même jour avec une convocation à la DPJ pour la journée d’aujourd’hui.

Ce mercredi en compagnie de leur avocat, les deux membres ont été auditionnés pendant des heures avant de sortir avec un résultat satisfaisant d’après Me Salif Beavogui.

«Nous avions un rendez vous ce matin à la DPJ avec nos deux clients, Oumar Sylla et Sékou Koundouno. Nous avons été reçus par la plus haute autorité de la DPJ. Ils ont accepté de nous remettre nos clients. En suite que le véhicule dans lequel Oumar Sylla a été interpellé avec les t-shirts et les 1.500.000GNG soient restitués.
Mais que les t-shirts du FNDC restent et que la procédure va continuer et qu’on aura besoin d’eux et qu’on leur fera appel.» A expliqué le conseiller des mis en cause.

Selon lui, ils ont procédé au décompte des t-shirts, mais ses clients ont relevé un manquant de 211 t-shirts. Et le véhicule a été libéré, «mes deux clients sont libérés, ils vont rentrer tranquillement. Et nous attendons que la police nous rappelle.»

Pour l’avocat, c’est le triomphe du droit. Car ils ont toujours clamé leur innocence. Toutes les activités qu’ils mènent, rentrent dans le cadre de l’édification d’un Etat de droit et de la démocratie qui suppose que chaque citoyen ait le droit de s’exprimer librement.

«Si les uns peuvent dire Oui, les autres peuvent dire Non. Ya pas raison que ceux qui disent Oui soient acclamés et ceux qui disent Non soient persécutés, pourchassés et menacés par les autorités judiciaires.» A laissé entendre M. Salif Beavogui.

Cependant dira t-il, ses clients (Sékou Koundouno Oumar Sylla alias Foniké Mengué) souhaitent vivement que les t-shirts leur soient restitués comme cela d’ailleurs a été à Mafrinyah et Kindia.

L’avocat rassure que les deux activistes du FNDC ne sont pas sous contrôle judiciaire et ni restriction de liberté.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply