Dubréka: Des Candidats au BEPC se plaignent de la sévérité des surveillants

0

Le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a pris des mèsures importantes pour le bon déroulement des examens nationaux session 2019.

Ce Mercerdi 10 juillet, un reporter de Guineemonde a effectué une visite inopinée dans la préfecture de Dubréka pour faire le constat sur l’effectivité de ces mesures.
C’est à l’école primaire ENNOUR, situé dans le quartier Madina que nous avons visité. Dans ce centre, ils sont au total 332 inscrits, dont 136 filles. Mais seuls 302 sont présents dont 125 filles.
C’est aux environ de 10h que nous nous sommes arrivés sur les lieux. À l’entrée du grand portail, une seule gendarme assure la sécurité des lieux.

Dans les différentes salles visitées, l’on n’a pas constaté une situation de fraude. Les surveillants étaient tous présents dans les classes.

Après la première épreuve, certains candidats se sont prétés à nos questions au moment de la récréation. Dans leurs différentes interventions, ces apprenant se plaignent de la rigueur des surveillants qui, selon eux ne les laissent même pas communiquer.
Mariama Ciré Konaté, élève du groupe scolaire Saint David :« le BEPC se passe bien car les sujets sont abordables. Mais seulement les surveillants qui sont très sévères avec nous en classe, ils nous laissent même communiqués» explique cette candidate.
Cet autre élève au groupe scolaire “Amitié” aborde dans le même sens, « le BEPC se deroule bien. Sauf que certains sujets sont vastes. Les aussi surveillants même pour communiquer entre nous ils n’acceptent pas» renchérit, Emmanuel Soropgui candidat du même centre.

Malgré tout, ces candidats se disent rassurés qu’ils vont décrocher le Brevet d’Etude du Premier Cycle.

Présent dans l’enceinte de cette école, le délégué regional soutient que dans ce centre, tout se deroule bien, « les enfants sont correctes avec l’ensemble de la surveillance et en plus du sécrétariat, et ils sont sérieux dans le travail» explique Ibrahima Camara.

Selon lui, les consignes du ministère de l’éducation et de l’alphatésation sont entrain d’être respectées à son niveau. Et d’ailleurs, elles le seront pour le reste des épreuves.

Dans la préfecture de Dubréka, ils sont au total, 9138 inscrits dont 4102 filles. À l’enseignement général 8845 dont 4020 filles et en franco-arabe 293 inscrits dont 82 fille, selon le Directeur préfectoral des Études de Dubréka, M. Mohamed Lamine Touré.

Siddy Koundara Diallo, de retour de Dubréka pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply