Éducation: 11 centrales syndicales menacent d’aller en grève de soutien au SLECG

0

Au terme d’une rencontre ténue au siège du syndicat libre des enseignants et chercheurs de de Guinée, onze (11) structures centrales membres de l’USTG ont décidé de mener des actions de soutien à la grève des enseignants.

Selon le deuxième vice secrétaire général adjoint de l’USTG, les Centrales Syndicales Nationales Guinéennes USTG, ONSLG, UGTG, COSATREG, CGTG, CGSL, UDTG, SIFOG, UNTG, CGFOG, CONASYG ; réunies au siège de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) comptent déposer un préavis de grève à partir de la semaine prochaine.
« Les 11 centrales en plus les fédérations et les délégations syndicales se sont retrouvées pour discuter de la grève du SLECG. À l’issue des échanges, une décision a été prise qui consiste à soutenir le SLECG en deposant un préavis de grève avec toutes les structures de l’USTG, le jeudi 13 février 2020 afin déclencher une grève avec tous les affiliés de l’USTG,” a expliqué Abdoulaye Barry, troisième responsable de cette fédération syndicale..

Ce dépôt de préavis auprès des autorités sera observé pendant dix jours. Et si rien n’est fait durant tout ce temps, une grève de soutien au SLECG sera déclenchée au niveau de toutes ces centrales syndicales a-t-il fait remarquer.

De son côté, le secrétaire général du SLECG s’est réjoui de cette solidarité syndicale. Il ajoute même que c’est à cause du secteur banquaire que la grève de ses alliés ont pris du temps.

Sinon tout le monde est prêt à déclencher une grève générale et illimité à partir de lundi. Donc nous sommes très contents de cette solidarité et dès demain nous allons contacter nos répresents à la base pour leur demander d’être encore plus determinés à continuer la grève jusqu’à la victoire finale” a déclaré Aboubacar Soumah.

Depuis le 9 janvier dernier, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée a déclenché une grève générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire. Il réclame une revalorisation salariale à la hauteur des huit millions francs guinéens par enseignant et l’engagement dans la fonction publique les enseignants contractuels d’État.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply