Exploitation minière: ouverture d’un atelier régional sur la promotion du “genre”

0

Sous l’initiative de la coalition “Publiez ce vous payez Guinée ”, un atelier régional s’est ouvert ce jeudi 13 févier dans un réceptif hôtelier. Durant deux jours, les participants vont échanger sur le thème: «Promouvoir une ITIE sensible au genre».

Cet atelier réunit les trois coalitions de (PCVP) de la Guinée, du Burkina et du Sénégal. Il a pour objectif d’identifier et analyser les progrès, résultats et impact du projet; identifier la contribution du projet aux changements observés pendant la durée de sa mise en oeuvre, et enfin identifier les défis et obstacles rencontrés et les apprentissages qui en ont découlé; et informer la future stratégie genre de PWYP.

Selon Demba Seydi, coordinateur régional Afrique Francophone, de publier ce que vous payez, le choix de la thématique est parti du constat sur la faible présence des femmes dans la gouvernance des ressources naturelles, alors que l’exploitation de ces ressources impact différemment les femmes et les hommes.

«Nous avons considéré que c’est une inégalité de la justice sociale dans la gouvernance des ressources naturelles qu’il est important que l’on prenne en compte cette question», explique M. Demba Seydi.

Le respect des droits des femmes notammnent de l’égalité des chances dans la gouvernance des ressources naturelles est une préoccupation de plusieurs responsables des coalitions de “Publiez ce vous payez ” et de la société civile.

«Donc ce projet répond à une grande de demande des coalitions ainsi que celle de la Guinée, pour l’intégration des droits des femmes dans la gestion du secteur minier» a déclaré Charlotte Bauer, consultante internationale sur les ressources extractives auprès des organisations de la société civile.

C’est pourquoi ajoute-t-elle, l’attente principale de ce projet pilote est que tous ces pays puissent intégrer les recommandations de cet atelier afin de les mettre en application.

De son côté, le président de la coalition “Publiez Ce Que Vous payez Guinée ” s’est dit heureux d’être le porteur de ce projet pilote sur le respect des droits des femmes dans la gestion des ressources naturelles.

Car selon lui, les femmes sont les plus négativement impactées par l’exploitation des ressources minières par des industries extractives et mêmes par l’exploitation artisanale fait-il remarquer.

La respect des droits des femmes dans la gouvernance des ressources minières est devenue une exigence après son adoption en 2019 par les cinquantaines d’Etats membres de l’ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives) à Paris (France).

Le président de la coalition PCVP de Guinée Dr Alpha Abdoulaye Diallo n’a pas manqué de souligner sa satisfaction par rapport à la prise en compte du droit des femmes dans la gouvernance minière.

Car, la gestion par les femmes des secteurs importants a toujours démontré des bons résultats. Malheureusement les inégalités sociales ne favorisent pas cet état de fait. C’est pourquoi, « il faut que cette tendance soit changée. Que la situation économique des femmes soient améliorée, que leur participation dans la sphère des décisions soit renforcée pour qu’il y ait une harmonie et un développement perceptible au sein de cette couche», espère Dr Alpha Abdoulaye Diallo.

À la fin de cet atelier, des recommandations vont être faites à l’endroit toutes les coalitions des trois pays concernés afin que la vulgarisation des droits des femmes dans le secteur minier soit une réalité.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply