Fermeture des frontières terrestres: le GOHA envisage de porter plainte contre le gouvernement guinéen

0

La décision du gouvernement de fermer certaines frontières terrestres de la Guinéen pour des risques d’attaques djihadistes n’est pas la bienvenue chez le groupe organisé des hommes d’affaires.

Joint ce samedi par un reporter de guineemonde, le président du GOHA estime que c’est une décision “amère” et unilatérale que le gouvernement guinéen a prise.
«Dans les conditions normales, on devrait avertir les opérateurs économiques avant de prendre une telle décision en nous expliquant les raisons de cette mesure. Les opérateurs économiques sont tout le temps en mouvement, donc la fermeture des frontières les fait perdre de l’argent” explique Abdallah Chérif.

Même si c’est une question de sécurité justifie le gouvernement à travers le ministre du budget, le GOHA pense qu’il devrait être informé à défaut de l’assoscier. C’est pourquoi il compte attaquer la décision devant une juridiction supranationale.

« Nous allons demander aux opérateurs économiques et surtout les consernés de se préparer pour rassembler les dossiers pour que nous puissions saisir la Cour de la CEDEAO» menace lâche Chérif Abdallah.

La Guinée dispose de tous les corps pour riposter contre le attaques terroristes. Il ne sert à rien de fermer les frontières pour juste faire souffrir les opérateurs économiques et les populations conclut le président du GOHA.

A noter que le gouvernement guinéen a expliqué hier sur la radio espace que la prise de cette décision est partie d’une recommandation de l’organisation mondiale de la Douane. D’après le ministre du budget Ismaël Dioubaté, cette organisation a alerté las autorités guinéennes sur la menace des attaques terroristes.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply