Festivités de fin du ramadan : des dispositions sécuritaires vont être renforcées à Conakry et certaines villes

0

Le ministère de la sécurité et de la protection civile, à travers la direction de la police routière a animé une conférence de presse ce lundi, 03 juin 2019 dans ses locaux. Objectif, faire l’etat des lieux des précédentes dispositions prises en début du ramadan et aussi, présenter des nouvelles dispositions prises en prélude de la célébration de la fête du mois saint.

Dans quelques heures la Guinée va célébrer la fête de l’Eid al Moubarak. Un moment qui va créer des mouvements dans la capitale guinéenne. C’est dans ce cadre que le ministère a prévu de renforcer la sécurité routière et civile afin de permettre aux citoyens de bien célébrer la fin des 29 jours de pénitence a expliqué le porte parole de la police, Mamadou Camara.

Selon lui, Le département de la sécurité a donc pris des mesures nécessaires pour renforcer la sécurité routière et la protection des personnes et de leurs biens durant ces moments de réjouissance.

D’abord c’est suite à la demande de monsieur le ministre de la sécurité et de la protection civile, qu’un dispositif avait été conçu dans le cadre du maintien de l’ordre dans la circulation.  Et à cet effet, trois services avaient été faits pour accompagner la direction nationale de la sécurité routière. Il s’agit des CMIS, des commissariats centraux et les services de la police judiciaire, a rappelé M. Mamadou Camara.

«Ce dispositif a été pris avant, pendant et après la fête du ramadan. Ce dispositif a fonctionné durant cette période car, il a permis la fluidité de la circulation dans des zones critiques» a expliqué le porte parole de la police.

En plus dit il, c’est ce qui donc a amené à faire des incorrections et ensuite de prévoir une coordination et une supervision du dispositif mis sur place. Et ça a évité certaines bavures contre les citoyens s’est réjouit l’officier de police.

Par rapport aux festivités du ramadan, M. Mamadou Camara annonce que ce dispositif va être maintenu mais également renforcé. «Nous allons renforcer ce dispositif. À la seule différence, il y aura la sécurisation des itinéraires, mais aussi la sécurisation des lieux de prière. Pour cela, nous avons conçu un dispositif tout en impliquant la direction nationale de la sécurité routière, les compagnies mobile d’intervention et de sécurité ainsi que les différents commissariats centraux de la ville de Conakry pour que chacun en ce qui le concerne, procède à la sécurisation des itinéraires possibles et des lieux de prière de la Capitale.» A conclu le porte parole national de la police.

La direction de la police routière précise qu’aucune infraction commise ne sera tolérée par les agents du ministère. Le porte parole invite les citoyens à adopter des comportements civiques pour ne pas subir les rigueurs de la loi.

Aux parents, de s’abstenir de donner leurs véhicules à leurs enfants qui n’ont pas l’âge requis pour conduire. En tout cas prévient le porte parole, « tout mineure pris au volant entrain de conduire sera lourdement sanctionné. La même règle est valable pour ceux là qui seront pris au volant avec l’alcool ou entrain de téléphoner» a laisse Mamadou Camara.

À noter que ces mesures concernent la capitale Conakry, et quelques villes périphériques entre autres: Coyah et Dubréka.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply