Guinée: La France juge les élections législatives et référendum non crédibles

0

Le double scrutin législatif et référendaire constitutionnel ténu 22 mars n’a pas été inclusif et non crédible compte ténu de certains facteurs a déclaré le ministre des affaires étrangères français.

«Le caractère non inclusif de ces élections et non consensuel du fichier électoral, ainsi que le rôle joué par des éléments des forces de sécurité et de défense excédant la simple sécurisation du processus, n’ont pas permis la tenue d’élections crédibles et dont le résultat puisse être consensuel. La France relève aussi l’absence d’observation régionale et internationale à l’occasion de ce double vote» a fait savoir le ministre français Jean-Yves Le Drian.

Une déclaration que le gouvernement guinéen relativise au nom de la souveraineté de la Guinée d’après le ministre conseillé à la présidence guinéenne qui a réagi ce matin chez nos confrères de la radio.

«Le gouvernement guinéen prendra toutes ses responsabilités pour le respect de sa souveraineté. Et en terme de relation que nous entretenons avec la France, la Chine avec n’importe quelle organisation internationale dont nous sommes partie pertinente» réagit Naby Kiridi Youssouf Bangoura.

Toute de même, le ministère conseiller ouvert une parenthèse de dialogue allant dans le sens de résoudre la crise politique guinéenne.
«Nous sommes serein parce que dans ce contexte, il est tout à fait normal que nos partenaires donnent leurs points de vue. Et cela est pris en compte, mais c’est pas la règle qui régit le fonctionnement des institutions dans notre pays. Mais nous sommes attentifs pour discuter de tout cela» a déclaré Kiridi Bangoura.

A noter que l’ambassade de l’Allemagne s’est dit solidaire à la déclaration du ministère des affaires étrangères français.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply