GUINÉE : L’ALTERNANCE RÉCONCILIATRICE, FAUT-IL Y CROIRE ?

0

La complexité même du cas guinéen fait que, dans tous les rendez-vous électoraux, le qualitatif voulu se confond toujours avec le quantitatif détourné. L’intensité de ces moments fait ainsi que chaque vote en vient à exprimer et à communiquer le drame du présent, et surtout la volonté inébranlable de s’en affranchir définitivement. La liberté n’abdique pas en Guinée, particulièrement face à toutes les tentatives de détournement de la volonté populaire, du fichier électoral délibérément corrompu au mode de proclamation des résultats toujours opaque, en passant par les assauts répétés des adeptes du boycott et du retrait. Malgré tout cela, et après la déroute de toutes les promesses de réformes devant mener à la transparence acceptable à tous, plus aucune improvisation politique n’est acceptable en Guinée. Vivement, l’alternance réconciliatrice !

Avouons ! La Guinée est toujours cernée par le danger : une souricière dans laquelle les citoyens sont promis à tout, sauf à l’inaction. L’Histoire, cette barricade qui ne les protège, destine même les Guinéennes et les Guinéens à se porter constamment et sans relâche au-devant de leur destin de Liberté; cette fois-ci avec une intelligence héroïque, meilleure et utile, dans un monde en perpétuelle mutation, et à la lecture constante de toutes les absurdités politiques ambiantes. En Guinée on ne désespère pas du changement; on n’abdique pas de la Liberté : la Liberté ne fatigue pas les Peuples.

L’heure est véritablement à l’Éthique républicaine, à la volonté de recréer la Guinée sur une autre base, aux cris d’espoir : « Et enfin la Guinée », « Et demain la Guinée ». Et, tout notre soutien doit aller à ces concitoyens qui acceptent de combattre l’indignité par tous les temps, beau temps comme mauvais temps politiques. Aux autres, courageusement, laisser disparaître le compagnon encore vigoureux et fidèle d’une certaine classe politique: l’égoïsme de la division maladive et de la naïveté cyclique. Se départir de cet égoïsme récurrent pour mieux se consacrer à l’essentiel : lutter obstinément et efficacement pour une autre Guinée, lutter sainement et honorablement pour faire basculer la Guinée dans l’alternance démocratique, avant d’en réclamer les fruits. L’alternance politique est une visée universelle : jamais, les citoyens ne se donnent les mêmes dirigeants politiques indéfiniment pour la gouverne de leur cité; et encore plus aujourd’hui qu’hier. Demandez aux Burkinabès et aux Nigérians. Deux pays, deux modèles; un seul et même résultat : le changement pour l’espérance du mieux-être politique… Un choix simplement humain! Les Guinéennes et les Guinéens le méritent aussi.

Que la démocratie triomphe en Guinée !
Que notre combat pour l’alternance politique devienne bientôt le combat pour la réconciliation, le Grand Pardon et le développement de la Guinée !

Thierno Ousmane Baldé 

Paris-France

Share.

Leave A Reply