Journée du 08 mars : voici ce que les femmes demandent à Alpha Condé

0

À l’instar des autres pays du monde, la Guinée a célébré ce vendredi la fête internationale des droits de la femme. C’est à l’esplanade du palais du peuple que l’événement s’est déroulé.

Pour l’année 2019 , cette journée mondiale dédiée à la femme a eu pour thème central: “Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ”

En Guinée, le ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et l’enfance a mis l’accent sur l’autonomie financière des femmes. C’est pourquoi, le thème national choisi est : “Autonomisation des femmes en lien avec le développement durable : Bilan de 2010 à nos jours”

Dans son discours de plus 10 minutes, la ministre de l’action sociale et de la promotion féminine a évoqué plusieurs acquis dans le cadre de l’accompagnement des femmes.
C’est ainsi dira madame le ministre, « M. Le président, vous avez le mérite. Avec vous nous avons appris, preuve à l’appui, que l’autonomisation consiste à donner aux femmes plus de pouvoir afin d’améliorer leur propre estime de soi et leur propre indépendance financière » a déclaré Mme Diaby Mariama Sylla.

Ainsi poursuit la ministre, il ressort, depuis 1958 à 2010, le volume de crédit alloué aux femmes atteignait dix milliards de francs guinéens, alors que de 2011 à 2018, plus de cent milliards francs guinéens sous forme de crédit revolving à travers les institutions de micro finance ont été mis à la disposition des femmes dont soixante quinze milliards au compte des MUFA à travers Afriland Firts Banc, grâce aux efforts personnel du président Alpha Condé a reconnu la ministre.

Si ces efforts du président ne sont pas à minimiser, tout de même, Mariama Sylla souhaite également que le gouvernement tienne compte de certains manquements.

S’exprimant en tant que mère de famille et porte parole des femmes, Mariama Sylla a dégagé certaines sollicitations de la gente féminine.
Il s’agit entre autres:
Le renforcement davantage la consommation made women Guinea allant du textile auxproduit agro-alimentaire aleotique, l’accroissement à l’accès des micros crédits particulièrement en zone rurale, l’extension des centres d’autonomisations des femmes et d’autres filières, l’institutionnalisation du prix des femmes icônes du monde rural et surtout l’amélioration de la représentativité féminine dans les instances des décisions administrative .

«Indépendamment de ces requêtes, nos concitoyennes sont résolument engagées à mériter la confiance que vous avez placé en elles. Elles se tiennent prêtes à vous accompagner dans votre noble mission qui est le développement de notre nation » a t-elle conclu.

Pour rappel, c’est en 1975 que les Nations Unies ont décidé d’officialiser le 08 Mars comme « Journée internationale des femmes ».

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply