Kaporo-Rails: les victimes du déguerpissement décident de boycotter la société orange-Guinée

0

Dans une déclaration rendue public ce lundi 9 mars 2020, le collectif des victimes du déguerpissement de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse annonce que ses membres vont boycotter la société de téléphonie mobile orange Guinée.

«Les dernières informations en notre possession indiquent que la société Orange-Guinée profite du malheur des victimes de la casse pour s’installer à proximité de l’ambassade américaine», explique le porte parole du collectif, Mamadou Samba Sow

Par conséquent, enchaîne-t-il, «le collectif, invite ses 19.219 membres et l’ensemble de ses sympathisants à observer dans une première phase le “vendredi 13 mars 2020, une journée de Boycott de Orange-Guinée du 6H matin à 0H» lance Mamadou Samba Sow.

Le collectif n’exclut pas de porter plainte contre Contre Orange-Guinée devant la justice française pour “implication dans une opération de spoliation ” menace le porte parole des victimes.
Pour prouver à la société orange Guinée que les domaines dont elle veut occuper leur appartiennent, le collectif a pris exemples sur les arrêtés justifiant la légalité de propriétés dont entre autres:

L’Arrêté N°5077/MUHD/83 signé le 17 mais 1983 par le ministre El Hadj Moussa Diakité;
L’arrêté N° 3567/MUHD/84 du 20 août 1984 signé par capitaine Kerfalla Camara membre du CMRN (comité militaire de redressement national)…

Le collectif met en garde toute société qui s’installera sur ses domaines en attendant que la justice de la CEDEAO dise le droit sur cette affaire.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply