Liberté de la presse en Guinée: «L’heure est grave» estime Lamine Guirassy

0

Au sit-in devant la Haute Autorité de la Communication de ce lundi, plusieurs responsables et hommes de médias ont répondu présent. Une mobilisation pour interpeller les commissaires de la HAC.

Pour Lamine Guirassy, PDG du groupe Hadafo médias, la situation commence à devenir inquiétante pour les hommes de médias. Et le ,silence de la Haute Autorité de la Communication est cache quelque chose. D’où la raison pour laquelle la tenue de ce sit-in devant le siège de l’Institution.

«Ce sit-in, c’est d’abord pour les acquis de la démocratie, de ce qu’on peut avoir en matière de la liberté de la presse, c’est très important. Je pense que l’heure est grave. On a vécu des moments très douloureux, lorsque je pense à ce qui s’est passé pendant la transition. Mais ce qui se passe là est extraordinaire, on ne pouvait pas penser qu’en 2019, on pouvait tomber sur ça» lâche le Boss du groupe HaDaFo médias.

Face à cette tentative de museler la presse, c’est le moment ou jamais de s’unir pour avancer ensemble, conserver ces acquis, par ce qu’une presse divisée, y a tout ce qui peut arriver derrière. «Je pense que nous sommes le quatrième pouvoir, si nous sommes pas unis, bonjour les dégâts» renchérit Lamine Guirassy.

Ce sit-in donc, « c’est pour dire qu’on n’est pas d’accord avec ce silence de la HAC, y a quelque chose qui se trame derrière. Ce que nous faisons aujourd’hui c’est de faire une mobilisation, voir ce que ça va donner derrière.» ajoute t-il.

De son côté, l’administrateur général du site Guineematin invite la HAC à s’impliquer dans la résolution des problèmes auxquels sont confrontés aux journalistes par ce que cela est de ses prérogatives. «Je pense qu’eux mêmes doivent nous soutenir. Ils doivent se reconnaitre puisque c’est aussi leur combat. Il faut restaurer les prérogatives de la HAC afin qu’elle puisse réguler le fonctionnement des médias en République de Guinée.» Conseille Nouhou Baldé

Ce sit-in s’est déroulé au moment où les commissaires de la HAC sont en vacances. Seuls quelques responsables assurant le service minimum ont été trouvés dans les locaux du palais du 25 août.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply