Menaces du ministre Keïra: le FNDC va interpeller une section de la CPI

0

Face aux menaces du ministre de la sécurité, le front national pour la défense de la constitution entend saisir une séction de la Cour pénale Internationale.

Réunis en plènière ce mardi à son quartier général à Kipé, les leaders du front national pour la défense de la constitution ont instruit la coordination nationale du FNDC de procéder à la transmission d’un courrier à la Cour pénale internationale, dans sa section “persécutions et crimes de masse” afin qu’elle prenne acte le comportement des forces de défense et de la sécurité .

«Comme vous le savez, les tenants du pouvoir sont entrain de crier à la repression sur tous les toits à Conakry. C’est donc transmettre ce courrier à cette section afin qu’elle prenne acte de ce comportement.
Deuxièmement, qu’elle puisse surveiller le comportement des forces de défense et de sécurité» déclare Sékou Koundouno.

Au niveau du FNDC, l’heure du discours a déjà pris fin . «Dans les heures et jours qui suivent, d’importantes actions seront mises à la disposition du souverain peuple de Guinée, et la conquête de souveraineté sera enclenchée» ajoute l’activiste..

En plus, les leaders s’accordent à travailler étroitement dans la solidarité. Ceci dit, au lieu qu’ils tiennent des plènières hebdomadaires, désormais ils (les leaders) vont se retrouver quotidiennement afin de paufiner des stratégies pour contrecarrer les défenseurs du référendum et de la nouvelle Constitution.

Le samedi 21 septembre dernier, lors de l’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel, le ministre de la sécurité a menacé de sévir contre tous ceux se hasarderont à descendre dans la rue pour s’opposer à la mise en place d’une nouvelle constitution.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply