Procès des leaders du FNDC: le délibéré attendu le mardi

0

Le tribunal de première instance de Dixinn n’a pas rendu le verdict dans le procès des leaders du FNDC ce vendredi 18 octobre.

Au terme de 6h de requision et de plaidoiries, le président du tribunal Aboubacar Manfering Camara a renvoyé le procès le mardi 22 octobre pour le délibéré. Abdourahamane Sano et ses compagnons vont encore rester en prison.

Malgré ce renvoie,l’un des membres du collectif d’avocats estime que ce procès est une victoire pour la défense. Car, ils (avocats) sont du camp de la vérité.

Cependant, dans son requisitoire, le procureur Sidy Souleymane N’Diaye a demandé cinq d’emprisonnement et une amande de deux millions francs guinéens contre les 7 leaders du FNDC. Une requision que l’avocat ne comprend pas dans la mesure où, “le procureur n’a pas pu assoir son acquision. Il s’est contenté de dire cinq ans d’emprisonnement contre des innoncents ” déclare Maitre Salif Béavogui.

Durant les débats, les dix huit avocats du collectif ont démontré à tour de rôle que dans cette affaire, «il n’ ya pas eu manoeuvres ou d’actes à troubler l’ordre public pour la bonne et simple raison que conformément à l’article 21 de la constitution que le droit à la résistance et l’oppression sont constitutionnels» ajoute t-il.

L’avocat regrette du fait que le président du tribunal n’ait pas pris la décision de rendre le verdict. C’est ainsi déclare t-il, «nous rentrenons aujourd’hui malgré notre volonté en laissant derrière nos clients. Notre souhait était de rentrer avec eux pour qu’ils puissent continuer le combat» regrette Maitre Béavogui.

En attendant le mardi, les huits détenus vont continuer leur séjour à la prison civile de Kaloum.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

 

Share.

Leave A Reply