Procès des leaders du FNDC: “ Nous allons déshabiller ce dossier et récupérer nos clients des mains de…» dixit Me Beavogui

0

Ouvert ce mercredi 16 octobre, le procès des Abdourhamane SANO, Sekou Koundouno, Ibrahima Diallo, Ibrahima Barry, Abdoulaye Oumou Sow, Alpha Soumah “Bill De SAM » et autre vient d’être renvoyé par le tribunal de première instance de Dixinn suite à la demande du procureur.

Les leaders du FNDC repartent en prison jusqu’au vendredi 18 octobre date à laquelle le procès a été renvoyé.

Pour l’un des avocats du collectif, c’est un dossier monter de toute pièce. Mais il promet de se battre jusqu’à la libération de leurs clients.
« C’est un faux procès, une fosse accusation. Ce sont des innoncents qui sont poursuivis sur la base d’un dossier monté de toute pièce.
C’est un dossier qui n’est pas fait en soi. Nous avons vu ici des Guinéens qui ont dit Oui à la nouvelle constitution, partout dans le pays ils sont encadrés, choyés. Si une catégorie de guinéens dit Oui, une autre catégorie peut dire Non.
Donc le FNDC qui se bat pour le respect de la constitution a également voulu manifester pacifiquement, c’est ce qui les vaut aujourd’hui ce procès fantôme dirigé, orienté et monté de toute pièce, ce sont des innocents. Nous sommes surpris aujourd’hui de la décision que le tribunal a eu à prendre.
Mais en tant que léglaliste, nous allons nous battre pour déshabiller ce dossier et récuperer nos clients dans les mains de l’injustice et de l’Etat de non droit» làche Me Salif Beavogui.

Pour rappel, ces leaders du FNDC dont Abdourahmane Sano et Cie sont poursuivis pour manoeuvres et actes de nature à compremettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public. (Art. 561 du code Pénal).
suivant l’article 61 du code pénal.

Ils ont été arrêtés suite à l’appel à manifester qu’ils ont lancé pour la journée du lundi, mardi et mercredi dans tout le pays ainsi qu’à l’étranger.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply