Safa Tounkara: “le fichier électoral en gestation ne peut qu’aboutir à une catastrophe ”

0

Depuis hier mardi, sept (7) commissaires de la commission électorale nationale indépendante se sont retirés du processus électoral de 2020. Ils dénoncent plusieurs irrégularités dû à l’enrôlement .

Cette démission intervient après la fin du processus d’enrôlement des listes électorales. Pour Mamadou Safa Tounkara, commissaire à la CENI,  les raisons de cette décision de cette démission sont dûes à toutes les irrégularités  constatées sur le terrain.

«Nous avons fait un constat sur le terrain. D’ailleurs les faits sont éloquents et les images sont là. Il y’a eu des irrégularités lors des opérations de révision évidemment, des irrégularités que nous pouvons pas nier sur le terrain.» a-t-il reconnu ce mercredi, chez nos confères de la radio espace.

C’est pourquoi ajoute-t-il, «nous les sept commissaires de la CENI issus de l’opposition, avons fait un constat assez amer et nous sommes au regret de dire que ce fichier électoral qui est en gestation, c’est un fichier qui ne peut pas représenter le corps électoral actuel en Guinée» .

Les raisons sont entre autres: l’enrôlement des mineurs, la privation des guinéens de l’étranger de leur droit de voter, l’ingérence de certains cadres de l’administration lors du processus de révision dans certaines circonscriptions…. Par ce que dit-il, dans plusieurs pays, notamment en Chine, les opérations ont commencé à une semaine avant la date de la clôture de révision. «En Angola et au Sénégal, les guinéens ne se sont pas fait enrôler»ajoute le directeur technique adjoint de la CENI.

Pour lui, les Institutions  doivent mettre toutes les dispositions afin que tout le monde puisse jouir son droit de vote comme le stipule les lois de la République, explique Safa Tounkara.

Vu tous ces manquements, le commissaire recommande à ce que toutes les opérations soient arrêtées afin que tout cela soit analysé et réglé. Car l’objectif de la CENI est “ de doter un fichier électoral qui fera consensus au niveau des acteurs du processus électoral” précise le commissaire.

Mais pour l’heure, cet objectif n’est pas atteint car,  “le fichier électoral en gestation ne peut qu’aboutir à une catastrophe à partir du moment où il ne représente pas l’électorat guinéen” prévient Safa Tounkara.

Aboubacar Siddy Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply