Subvention accordée à la presse : le président de L’INIDH demande à l’Etat de faire des efforts nécessaires

0

À cinq jours de la fin de cette année, le presse guinéenne n’a toujours pas perçu sa subvention pour l’année 2018.

Malgré les multiples interpellations faites par les organisations de presse à l’endroit des autorités, l’acquisition de ce droit peine à être une réalité.

Interrogé ce mercredi, par un reporter de guineemonde sur ce sujet, le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains s’est dit solidaire à la presse guinéenne.

«Puisque la subvention est un droit constitutionnellement reconnu à la presse, nous demandons donc l’Etat de faire les efforts nécessaires, ce qui m’étonnerai vu le nombre des jours qui restent. En tout cas, nous rajoutons à la presse pour demander à l’Etat d’accepter de payer cette assistance à la presse » a déclaré Dr Alya Diaby.

Selon lui, c’est un devoir pour l’Etat de payer cette somme aux hommes de médias puisque ça été déjà prévu dans la loi des finances 2018.

Cependant , Dr Alia Diaby estime que pour une presse qui se veut être indépendante, elle ne doit pas compter sur cette subvention, qui, selon ses explications, doit être normalement donnée aux services publics.

À noter que la somme accordée à la presse pour l’année 2018 s’élève à 3.500.000.000 (trois milliards cinq cent millions francs guinéens).

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply