TPI de Kaloum : douze militants du bloc libéral obtiennent la liberté

0

Le président du bloc libéral et certains de ses militants ont été entendus ce lundi devant le juge d’instruction au tribunal de première instance de Kaloum.

À l’issue de l’ouverture d’une information judiciaire, les douze militants arrêtés, ont obtenu la liberté et mis à la disposition d’un pouls d’avocat.

L’opposant Dr Lansana Faya Millimono et une dizaine de ses militants ont été arrêtés vendredi dernier pour attroupement illégal et trouble à l’ordre public. Des faits qu’ils ont individuellement rejeté devant le doyen des juges d’instruction. « M. le procureur de la République a décidé de saisir le doyen des juges d’instruction pour l’ouverture d’une information judiciaire sur les faits individuellement. Ils ont été interrogés sur des faits d’attroupements de trouble à l’ordre public. J’avoue que selon la loi l’information est secrète mais je pourrais vous dire que mes clients ont tous rejeté les faits mis à leur charge. Enfin de compte, M. le doyen des juges a accepté qu’ils soient tous en liberté mais qu’ils soient à la disposition du pool d’avocat » a déclaré Me Salif Beavogui, avocat des prévenus.

Cependant, enchaine t-il, « le président du parti, Dr Faya Millimono à son tour, au dire de juge d’instruction sera sous contrôle judiciaire » a précisé, l’avocat.
Les prévenus bénéficient tous de la présomption d’innocence. « Ils ont manifesté un droit constitutionnel prévu par la loi, donc nous estimons aucune infraction ne peut être retenue contre eux et nous allons nous battre dans ce sens sous la direction bien avisée de notre doyen ici présent M. Abdoul Kabélé Camara que nous remercions, saluons pour sa combativité, pour le rayonnement d’un Etat de droit, la consécration du droit dans notre pays » a ensuite ajouté Me Beavogui

Selon lui, Me Kabélé sera là en tant qu’avocat et président du pouls des avocats en charge de la défense de Dr F aya Millimono.

D’après Me Beavogui, l’interrogatoire va commencer demain. Mais ils restent confiants par ce que leurs clients sont des innocents qui ont été arrêtés et conduits devant la juridiction d’instruction et ils n’ont absolument violé aucune disposition de la loi pénale.

Rappelons que Dr Faya et douze de ses militants ont été arrêtés le vendredi 05 avril devant le parlement. Ils étaient venus exprimés leur désaccord par rapport à la prolongation du mandat des députés.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply