USTG: accusé d’avoir abandonné le SLECG, Abdoulaye Sow réagit

0

La grève générale et illimitée du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée vient de rentrer dans son deuxième mois.

Aboubacar Soumah et ses camarades campent sur leurs principales revendications et pendant ce temps, le gouvernement refuse d’ouvrir le dialogue autour des huit millions et l’engagement des contractuels.

Or, au mois de février dernier, onze structures syndicales affiliées à l’USTG d’Abdoulaye Sow ont menacé d’aller en grève en signe de solidarité à la grève du SLECG. Mais à voir l’évolution de la situation, certains pensent que ce n’était que des simples annonces.

Certains grévistes mêmes pensent que Sow a trahi son premier secrétaire général Aboubacar Soumah dans cette lutte.

Joint par un reporter de guineemonde ce jeudi, le SG de l’USTG s’est défendu en ses mots, “nous sommes dans un pays des rumeurs. On m’accuse à tort. J’étais à l’étranger (au Canada) et je viens d’arriver. Pour le moment je ne maitrise pas bien le dossier» a réagi Abdoulaye Sow.

Et d’ailleurs, «demain je vais convoquer une réunion extraordinaire au bureau pour connaître la situation» a-t-il ajouté.

Depuis le 9 janvier 2020, le syndicat des enseignants et chercheurs de Guinée a déclenché une grève générale et illimitée pour l’amélioration des conditions de vie et travail des enseignants ainsi que l’engagement des contractuels dans la fonction publique.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply