Violences contre les antis 3ème mandat : le PADES appelle à la résistance

0

Le parti PADES a fustigé les récentes violences survenues à Kouroussa et Kankan à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 4 mai 2018.

Dans la journée d’hier vendredi, des accrochages ont eu lieu à Kouroussa, entre pro et anti 3ème mandat lors d’une manifestation contre la nouvelle constitution. Des militants du PADES qui faisaient partie des organisateurs ont été molestés et d’autres arrêtés.

« Nos éléments et d’autres ont été victimes d’agression barbare, de violence, d’arbitraire. Notre siège a été agressé. Des loubards sont venus détruire des biens à notre siège. Pourquoi par ce que nous sommes opposés à la révision constitutionnelle » explique Mohamed Kaba.

Il enchaîne en demandant aux militants du parti de ne pas céder. Il faut donc résister à ces intimidations. « Lorsqu’il s’agit du pouvoir et de la mouvance, des manifestations favorables au changement de la constitution, ils sont accompagnés, protégés et sont financés par l’argent du pays. Et lorsqu’il s’agit de dire que cela est mauvais, on envoie des loubards et même des forces de l’ordre pour violenter les manifestants. Alors que la liberté d’expression et défense de la constitution sont des droits constitutionnnels » dit le coordinateur.

Ceci dit, «Nous n’allons pas céder par ce que nous sommes dans le sens de la justice. Il faut qu’il y ait cette alternance et que les gens s’expriment librement » insiste Mohamed Kaba.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com 

Share.

Leave A Reply