Violences du 1er mai: le SLECG fait le bilan et annonce des actions (déclaration)

0

Dans une déclaration publiée ce Samedi, 11 mai 2019 le bureau exécutif du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée met en garde le gouvernement par rapport au respect du protocole d’accord signé le 10 janvier dont la date buttoir du 30 juin avec rétro actif au mois de mai.

Sans cela , le SLECG n’exclut pas de recourir  aux moyens légaux que lui confère les lois de la République.

Ci-dessous guineemonde vous propose le contenu de cette déclaration

DECLARATION
Le Bureau Exécutif National du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée SLECG épris de paix, respectueux des textes de lois et valeurs républicaines, informe le peuple de Guinée que sa centrale syndicale Union Syndicale de Travailleurs de Guinée USTG a fait l’objet d’une agression injuste, crapuleuse, préméditée et organisée par un groupe de délinquants se réclamant syndicalistes d’une centrale à l’occasion de la célébration de la fête internationale du travail le 1er Mai 2019 au Palais du peuple.

Cette agression a connu un bilan dramatique dont 27 victimes majoritairement membres du SLECG, parmi lesquelles figure le camarade secrétaire Général Aboubacar SOUMAH.

Ces victimes après avoir été dépouillées de leurs biens et transportées d’urgence à l’hôpital CHU Donka et Ignace Deen pour les soins intenses.

Considérant la tentative d’assassinat contre les camarades secrétaires généraux Abdoulaye SOW et Aboubacar SOUMAH.Constatant l’absence des forces de sécurité sur le lieu de la fête.
Réuni en assemblée générale à ce jour samedi 11 Mai 2019 au siège

Décide :

La lecture du saint coran et les prières dans les églises pour 48h sur toute l’étendue du territoire national du lundi 13 au mardi 14 Mai 2019 en guise de solidarité à nos camarades victimes d’actes de barbaries.
La poursuite judiciaire des commanditaires de cette attaque.
La reprise du dossier de l’attaque du siège du 08 Août 2018.

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée SLECG toujours soucieux de la paix et de la quiétude sociale invite le gouvernement à respecter les points du protocole d’accord du 10 janvier 2019 à la date buttoir du 30 juin 2019 avec effet retro actif en Mai, faute de quoi nous userons de tous les moyens légaux à notre disposition pour faire respecter nos légitimes revendications.

Nous demandons à toutes les enseignantes et enseignants de rester vigilants et mobilisés.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com 

Share.

Leave A Reply