Violences meurtrières en Guinée: le groupe national de contact s’indigne et alerte

0

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 13 décembre, le Groupe national de contact et de la paix a exprimé sa profonde tristesse sur les récents événements qui ont endeuillé plusieurs famille en Guinée.

Au mois d’octobre dernier, plus de 10 personnes ont été tuées par balles à Conakry ainsi qu’à l’intérieur du pays suite aux manifestations contre le troisième mandat pour le président Alpha Condé.

À Conakry, une cérémonie funéraire a été organisée le lundi 4 novembre 2019, par le FNDC en hommage aux victimes de la répression. Et ce jour également, le cortège funèbre a été cible d’attaques par des agents des forces de l’ordre. Le bilan de la répression a entraîné la mort de 8 autres personnes.

Face à ces actes de violence, le groupe national de contact pour le dialogue et de la paix s’est dit fortement choqué et attristé.” Le Groupe ‘national de contact et de la paix en Guinée est fortement choqué et attristé. Il tient à exprimer sa profonde déception dans la mesure où ces agissements caractérisés par une haine incompréhensible et injustifiée mettent à rude épreuve l’unité nationale et la cohésion sociale» a déclaré Pr. Saliou Sylla.

Cette escalade de la violence traduit le comportement indélicat de groupes de personnes hostiles au respect des principes démocratiques et de droits de l’homme poursuit-il.

«Nous tenons à rappeler que ces actes de diabolisation, de stigmatisation et de crimes gratuits contre une partie des guinéens ne résoudront pas  les problèmes politiques, économiques et sociaux qui se posent à la Guinée » renchérit l’ancien ministre de la justice.

Les acteurs politiques des tous les bords et les forces de l’ordre doivent bien comprendre que ces violences récurrentes contribuent à cristalliser les clivages et compromettre durablement la cohésion, stabilité et la paix dans le paix, conseille Pr. Saliou Sylla.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

 

Share.

Leave A Reply