Affaire vente des produits pharmaceutiques: un pharmacien porte des accusations à l’encontre de Dr Manizé Kolié

0

Suite à l’annonce d’une grève par le syndicat des pharmaciens agréés de Guinée, les vendeurs des produits pharmaceutiques non agréés ont brisé le silence à travers leur porte parole Amadou Oury Barry.

Interrogé le lundi 24 octobre par un reporter, le porte parole des pharmaciens non agréés de Guinée, affirme docteur Manizé Kolié et son équipe ne visent qu’à protéger leur commerce. Un acte qu’il qualifie“d »égoïste”.

Pour cet importateur et vendeur de médicaments , le secrétaire général du syndicat des pharmaciens agrées et son ‘’clan’’ ne visent que leurs intérêts égoïstes et personnels tout en voulant ‘’caporaliser’’ la vente des produits pharmaceutiques en république Guinée.

« Nous sommes victimes de diffamations à travers des déclarations va-t-en-guerre de la part de nos concurrents sur le terrain qui se disent pharmaciens professionnels par ce qu’ils ont eu la chance d’avoir les papiers administratifs. Ils oublient que parmi nous, il y a des professionnels de santé qualifiés, des operateurs économiques, des étudiants diplômés. Alors, ces pharmacies agréées qui ont d’ailleurs fui des populations de l’intérieur, par le canal de Dr Manizé Kolié qui font semblant d’aimer ce peuple de Guinée. On a les mêmes fournisseurs de médicaments, nos vendons les mêmes produits. Mais Faites un constat sur le terrain, non seulement, ils sont absents dans plusieurs villes du pays et se sont donnés rendez-vous à Conakry, mais ces gens vendent leurs médicaments très chers aux populations Guinéennes. Contrairement à nous les pharmaciens non agréés. Nous vendons nos médicaments moins chers aux citoyens en tenant compte des réalités du moment. Nous ne cherchons pas assez de bénéfice sur nos produits. Plus simple, prenez une plaquette de paracétamol que nous pharmaciens non agrées vendons à 1500 ou 2000 fg par exemple, allez voir dans une pharmacie dite agréée, vous trouverez ce même produit avec la même qualité, le même fournisseur, vendu à 10 .000 ou 15.000 fg. Pourtant, les pharmaciens non agréés sont des fois, mieux équipés que ces gens qui se disent agréés. Et si vous envoyez ces mêmes médicaments devant un médecin, il vous dira que ces produits sont de même qualité, la capacité et la même provenance », explique Amadou Oury Barry, porte parole des pharmaciens non agrées de Guinée.

Plus loin, il ajoute que leurs adversaires veulent faire croire aux gens que c’est leurs produits pharmaceutique qui tuent les populations or c’est tout le contraire .« Dr Manizé Kolié et son clan veulent aujourd’hui prouver à la face du monde que nous sommes à la base de plusieurs cas de morts en république de Guinée. Ce qui n’est pas vrai. Les pharmaciens non agrées ne sont pas des clandestins. Nous sommes reconnus par les autorités guinéennes comme eux et nous payons nos taxes régulièrement. La seule différence entre nous, ils ont eu la chance d’avoir les papiers administratifs avant nous. Et nous aussi, certains dossiers sont en bonnes voies pour l’obtention des agréments. Je vous dis, la seule vision de Dr Manizé Kolié , est de monopoliser la vente des produits pharmaceutiques en République Guinée. Raison pour laquelle, il veut créer sanitaire dans notre pays. Mais ça ne marchera pas par la grâce De Dieu. Certains pharmaciens agrées ont compris d’ailleurs que, Dr Manizé Kolié, défend aujourd’hui ses intérêts personnels et égoïstes », a-t-il accusé .

Réagissant sur l’éventuelle grève annoncée par le syndicat des pharmaciens agrées de Guinée, notre interlocuteur estime que cet acte est un droit constitutionnel. « Si ce vieux et son clan veulent aller en grève, ils sont libres de le faire car, c’est un droit reconnu par la loi fondamentale guinéenne. Mais par contre, pendant cette grève annoncée par le clan du vieux Manizé, j’invite tous les pharmaciens non agrées de vendre leurs produits plus moins chers aux populations. De Conakry jusqu’au dernier village. C’est à dire, si un produit coutait 30.000GNF, il faut le vendre à 27.500 GNF pour montrer notre patriotisme vis à vis du peuple », a demandé M. Barry

Le porte parole lance des pharmaciens non agréés de Guinée lance un apple à l’endroit des autorités ainsi qu’à ses confrères. « Je demande à tous les pharmaciens non agrées de continuer leur travail et de maintenir le cape, car ce n’est pas l’Etat qui est contre nous mais plutôt ce sont nos adversaires sur le terrain qui ne veulent pas nous voir. Bref, ce ne sont pas tous les pharmaciens, mais c’est simplement Dr Manizé et compagnie. Et s’ils sont manipulés pour mener la pagaille en Guinée, ça ne marchera pas. Par ce qu’on a confiance aux reformes engagées par l’actuel gouvernement. Je sollicite au près des autorités guinéennes, l’accélération dans le traitement de nos dossiers », sollicite Amadou Oury Barry, importateur des produits pharmaceutique et et vendeur de médicaments.

Aboubacar Siddy Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply