GUINEE: Après la gendarmerie, la justice repond à Colonel Mamadou Alpha Barry

0

Le conseiller en charge de la communication du ministère de la justice Sekou keïta a répondu aux déclarations faites mercredi dans l’émission GG, par le chargé de la communication de la gendarmerie colonel Mamadou Alpha Barry concernant la justice guinéenne.

D’abord, « Si les faits ne sont constitutifs, il est difficile de détenir un citoyen. Nous sommes dans un pays de droit » a rappelé M. Sèkou Keita.

Le mercredi 16 mai  alors qu’il était l’invité d’une émission radio, l’officier en charge de la communication de la gendarmerie a critiqué le comportement de certains juges notamment dans la libération de certains malfrats. Il (colonel Mamadou Alpha Barry) s’est référé au jeune ELHADJ Mamadou Diallo qui avait été interpellé  à télimélé puis libéré quelques jours plus tard. Ce même malfrat est actuellement incarcéré et considéré comme étant le cerveau de l’affaire Elhadj Doura.

De ces accusations de l’officier de la gendarmerie, Sékou Keïta repond, « les juges ont libéré Elhadj et ses amis à télimélé parce qu’ils ont estimé que les faits qui leur sont reprochés n’étaient pas fondés, c’est tout. Pour libérer un détenu il y’a des procédures à respecter. Il faut forcément passer par le parquet qui doit prendre une ordonnance de libération sur la base d’un acte qui montre que le détenu a fini de purger sa peine ».

Poursuivant son intervention, Ce conseiller en communication a déclaré que le ministre de la justice et garde des sceaux maître Cheik Sacko prendra la décision qui s’impose contre les propos de l’officier en charge de la communication de la gendarmerie Guinéenne qui a déjà assez de problèmes comme nous l’avions évoqué plutôt dans cet article ( affaire-colonel-barry-le-haut-commandement-de-la-gendarmerie-sexcuse-aupres-du-ministre-de-la-defense-lettre )

Oury Saran Baldé pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply