Circulation routière à Conakry: des mesures annoncées pour lutter contre les embouteillages

0

La direction Générale de la protection civile a annoncé des mesures de renforcement de la sécurité routière dans le but de fluidifier la circulation à Conakry, pendant cette période du mois de ramadan. Cette annonce a été faite ce jeudi au cours d’un point de presse.

Dans sa communication, le Directeur Général de la police Mamadou Camara, a révélé à la presse que cette conférence se tient après un diagnostic mené par le ministère de la sécurité sur la situation de la circulation à Conakry.

Selon le résultat de ce diagnostic, le département dit avoir constaté l’occupation anarchique des routes principales, secondaires et tertiaires tant à Kaloum que dans les autres communes.
À cela s’ajoute l’incivisme des usagers qui, nonobstant sacrifices des uns et des autres pour le maintien de l’ordre dans la circulation routière se rendent délibérément coupable de :
-circulation en sens inverse
-circulation en sens inverse interdit
-Circulation en triple et triples lignes a ajouté Le Directeur général.

Autre facteur, c’est celui relatif au mauvais comportement et l’inexpérience de certains agents de la sécurité routière, tout cela constitue les par problèmes qui créent les embouteillages dans la capitale guinéenne a fait savoir, M. Camara.

C’est pourquoi annonce t-il, « la Direction Générale de la Police Nationale sur instruction du ministre de la sécurité et de la protection civile a pris des dispositions idoines pour corriger cet état de fait durant le mois de ramadan

Pour se faire donc, les agents de la Compagnie Mobile d’Intervention et de la Sécurité vont être déployés sur le terrain en renforts de la police routière pour assurer le bon déroulement de la circulation en ce mois de ramadan.

En outre, la Direction de la Police Nationale a interdit tous ses agents de procéder au contrôle des engins à des endroits inopinés. Et que tout agent qui se rendrait coupable d’un tel acte risque des sanctions auprès de la hiérarchie.

Ces mesures annoncées vont se poursuivre durant toute la période du mois de ramadan a laissé entendre, le porte parole de la police national Mamadou Camara.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply