CONAKRY: la société civile donne un ultimatum de 24h au gouvernement

0

La marche pacifique des forces sociales de Guinée a eu lieu ce mardi 10 juillet 2018 à Coankry.   Cette manifestation sociale a réuni plusieurs milliers des personnes qui, ont tous exigé le maintien du prix du carburant à 8000fg.

Selon le président du CNOSC, Dana Kourouma le gouvernement doit lutter contre la gabegie financière pour maintenir l’équilibre  budgétaitaire au lieu d’augmenter le prix du carburant. « À bas la corruption, à bas le mensonge. Si le gouvernement veut l’équilibre budgétaire, il doit lutter contre  les detournements, la gabegie financière. Nous disons non à l’augmentation du prix du carburant. Nous donnons 24h au gouvernement pour revenir sur sa décision, » a lancé ce membre de la société civile.  

« Aujourd’hui, nous avons montré que la souveraineté et la légitimité appartiennent au peuple. Que nos gouvernants sachent que c’est nous le peuple que leur avons donné une partie du pouvoir qu’ils ont.

Le prix du carburant à 10.000fg va nous coûter cher. Nous allons continuer à souffrir, le panier de la ménagère, les frais de scolarité de nos enfants, le loyers tous vont monter.

Nous exigeons  au gouvernement de maintenir le prix du carburant à huit mille. Et tant que le gouvernement ne revient pas sur sa décision, nous allons manifester » a menacé Elie Kamano.

Également présent dans cette marche, le président du GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’affaires ndlr) a martelé que l’augmentation du prix du carburant peut causer des problèmes aux commerçants et les hommes d’affaires.

« Lorsque le prix du carburant monte, les prix des transports vont automatiquement monter.  Et ceci va amener les commerçants à augmenter les prix sur les prix de leurs marchandises. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement de revenir sur sa décision » a déclaré Chérif Abdallah.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply