Conakry: Le FNDC brandit une menace à l’encontre des responsables de Donka et Ignace Deen

0

Le front national pour la défense de la Constitution est monté créneau contre le refus des hôpitaux Donka et Ignace Deen de recevoir les morts et blessés lors des manifestations contre le troisième mandat.

En conférence ce mardi 18 février à la maison, le chargé à la stratégie du FNDC a menacé de porter plainte contre les directeurs de ces deux grands hôpitaux de Conakry.

«Au nom de la coordination nationale, et qui s’adresse particulièrement aux responsables des deux hôpitaux, Dr Mohamed Awada et Mme Fatou Siké Camara, s’ils sont à la solde de monsieur Alpha Condé, que les futurs blessés et morts (on ne souhaite pas) qu’ils ne les reçoivent pas dans les hôpitaux, ils verront le FNDC de vives voix.
Nous leur demanderons que si ces hôpitaux sont une propriété privée du gouvernement actuel. Et dans les jours qui suivent, tout cas de blessé ou mort que nous constaterons non reçus, je jure, la main sur le coran, le FNDC va les traduire devant les juridictions internationales.
Parce qu’on ne peut pas se permettre dans ce pays, que des cadres véreux qui n’ont aucun respect pour leur serment, puissent se permettre de violer la déontologie médicale.
Je pense qu’il est tant ou jamais, que dans ce pays, comme ceux qui nous gouvernent ne veulent pas respecter nos textes de lois, qu’on les leur fasse respecter» a déclaré Sékou Koundouno.

Plus loin, ce responsable du front national pour la défense de la Constitution a demandé à la Croix Rouge internationale de fermer fermer la Croix-Rouge guinéenne parce que celle-ci ne joue plus son rôle.

«On lance un appel a l’organe mère de fermer le bureau en Guinée. Ce n’est pas la peine, une instance qui est censée apporter de l’aide dans les manifestations, dans les meetings, dans les organisations même en temps de guerre, quand vous les appelés (Croix Rouge ndlr) Ils disent d’abord appelez un OPJ pour qu’ils nous appellent. Mon ami! Comment un assassin peut permettre que tu puisses identifier toutes les preuves de son assassinat ? Il ne faut pas qu’on se l’ore dans ce pays ; C’est pourquoi on a toujours exigé une enquête internationale» a ajouté le coordinateur de la cellule Balai Citoyen.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply