AG DU RPG AEC: Comment Bolloré a acquis le port autonome de Conakry ?

0

Le ministre conseiller à la présidence, Alpha Ibrahima Keira a ténu à expliquer aux militants du parti au pouvoir le processus d’acquisition du PAC par la société Bolloré, lors de l’assemblée générale du Rpg arc en ciel de ce samedi 28 avril 2018 à Gbessia.

Ces derniers temps, le parti au pouvoir, le RPG arc en ciel multiplie ses sorties médiatiques sur l’affaire Bolloré dans laquelle le nom du président Condé a été souvent cité.

Dès l’entame de son intervention, le ministre conseiller à la présidence s’est dit frustré des accusations de certaines institutions et personnalités françaises à l’endroit du président de la République professeur Alpha Condé concernant l’affaire Bolloré.

Parlant du port autonome de Conakry, Le ministre déclare  » en 2008, j’ai eu la chance d’occuper le poste de secrétaire général de la présidence. Et quand l’appel d’offre a été lancé, plusieurs sociétés ont soumissionné. Il ya une commission technique et d’évaluation d’offres qui a été mise en place conformément au code des marchés publics guinéens. La procédure s’est passée de la sorte. En 2008, Alpha Condé était encore opposant. Donc les négociations ont commencé sans lui. Après il ya eu un classement sur la base des offres technique et financières.

Ainsi, la commission en charge du dossier, a reçu les offres, les a examinées en fonction de ses critères et du cahier des charges sur une base d’évaluation juste et équitable. Et cette évaluation n’a jamais été contestée par qui que ce soi » a t-il fait savoir aux militants.
La société Getma internationale est arrivée première sur les trois qui avaient soumissionné selon le classement.

Le port autonome est un établissement public, une personne morale donc institution, qui a de la personnalité juridique. donc selon lui, il fallait trouver un accord entre la direction du port et le concessionnaire (Getma ndlr). Une convention a été signée entre les deux parties. Et cet accord contenait une clause de révison. C’est dire à chaque fois qu’une partie se sentait lésée, il devrait y avoir une révision.

Mais selon M. Keira, la société n’avait pas respecté ses engagements. C’est ainsi que les autorités guinéennes ont décidé de mettre l’application de la convention en sursis. Entre temps dira t-il, le président Lansana Conté est décédé. Mais la convention a été portée à la connaissance des nouvelles autorités d’alors car, elle avait été amendée.

« Quand le président Moussa Dadis est arrivé au pouvoir avec son équipe, il a pris deux décrets pour la mise en application de cette convention. »

Entre 2010, 2011, Le CENA qui est au port, après avoir signé la convention, a constaté que les raisons pour lesquelles elle a été signé n’ont pas été respectées, les objectifs n’ont pas été atteints, sur la gestion du terminal à contenaire avec la société Getma internationale, elle l’a alors suspendue.

Ainsi poursuit-il, la direction du port a convoqué les représentants légaux de Getma internationale pour les avertir. Finalement, comme la société ne changeait pas sa manière de collaborer, le conseil économique du port a résilié le contrat avec Getma. Le président Alpha Condé n’a pas été associé à cette résiliation. Le dossier a été porté à sa connaissance par ce qu’il fallait qu’il prenne un décret pour valider la résiliation a précisé le ministre conseiller à la présidence.

Ainsi, conclu t-il,  » c’est à partir de là, que Bolloré a eu le contrat parce que c’est elle qui est venue en deuxième position lors du classement sur l’appel d’offre qui avait été lancé « .

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com.

Share.

Leave A Reply