GUINEE: Voici la première équation que Kassory doit résoudre

0

Jeudi 24 mai 2018, Dr Ibrahima Kassory Fofana a pris fonction au poste du premier ministre de la Guinée. Le même jour, le SLECG a annoncé le déclenchement de leur grève.

Une coincidence avec une crise

À peine installé dans sa nouvelle fonction, une nouvelle grève générale et illimitée vient d’être déclenchée par une structure syndicale affiliée à l’USTG.

En effet, le SLECG  » syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée » a mis sa menace à execution. Cela fait suite à l’echec des négociations avec les représentants du gouvernement sur la question des 8 millions comme salaire base. Le delai prévu pour la fin des discussions était prevu le 25 mai.

C’est pourquoi d’ailleurs le sécretaire général du SLECG Aboubacar Soumah et ses camarades syndicalistes ont aussitôt annoncé le déclenchement de cette grève dès ce samedi 26 mai 2018.

Toute fois, lors de la cérémonie de passation de service, le nouveau PM a tenté de jouer à l’anticipation des choses dans son discours en déclarant,  » je prends fonction dans un contexte de rapports difficiles avec certains partenaires sociaux et politiques.

Je les invite d’ores et déjà au dialogue et à la concertation, pour surmonter les difficultés courantes qui en fait ne sont pas propres qu’à la Guinée. »

Face à des acteurs syndicaux qui accordent moins de credit aux discours de nos gouvernants, Ibrahima Kassory Fofana n’a pas droit à la perte de temps car, l’année scolaire des enfants est sérieusement ménacée.

Ainsi donc, en tant qu’économiste de formation, le nouveau premier ministre et chef du gouvernement va donc affronter cette première équation qu’il va devoir résoudre pour nous éviter une année blanche.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply