JOURNÉE VILLE MORTE : Des jeunes ont brûlé des pneus à Koloma marché

0

A une réunion  la semaine dernière, les opposants au régime Condé ont décidé de bouder les travaux du comité de suivi du dialogue politique du 12 octobre 2016. Ils ont appelé à une journée ville morte ce lundi 14 mai 2018. Une façon pour eux de mettre la pression sur le pouvoir en place pour qu’une solution soit trouvée aux contentieux concernant les 12 circonscriptions ou des irrégularités avaient été constatées par l’opposition lors des communales du 04 février 2018.

Aux environs de 09 heure ce lundi 14 mai 2018, des jeunes ont occupé la chaussée de koloma marché. Ils ont brulé des pneus, une façon pour eux d’empêcher que les citoyens vaquent à leurs occupations mais aussi de déverser leurs colères face à ce qu’ils appellent le refus du pouvoir de leur restituer des voies qui leurs ont été volées aux communales.

Interrogé par un reporter de guinéemonde.com, Mabory un jeune qui était à koloma marché ce lundi 14 mai a dit,

‘’ Nous sommes là pour le combat, ils vont restituer nos voix. L’opposition a gagné les communales et Alpha Condé doit accepter cela s’il veut la paix dans le pays. Même pendant le mois de ramadan si l’opposition nous demande de sortir nous allons manifester. Nous sommes derrière cette opposition jusqu’en 2020. Tant qu’ils nous disent pas de rentrer on est là’’ a-t-il lancé.

Poursuivant, ce jeune a déclaré que la nouveauté de cette journée ville morte, c’est que même les taxis motos ne circulent pas.

‘’ Ce lundi nous empêchons même les taxis motos de travailler parce que c’est eux qui, d’habitude sabotent nos journée ville morte, nous allons obliger tout le monde à rester à la maison. Si on  attrape quelqu’un ici il va nous voir’’ a-t-il ajouté.

Oury Sran Baldé pour Guineemonde.com

Share.

Leave A Reply