Journée ville morte : notre constat sur l’autoroute et la route le prince

0

Des organisations de la société civile guinéenne ont appelé à observer une journée ville morte ce mercredi 04 juillet 2018 pour protester contre l’augmentation du prix du carburant. Un reporter de guineemonde a sillonné ces deux axes routiers de la Capitale guinéenne pour faire le constat.

En ce qui concerne l’autoroute, les citoyens n’ont pas respecté cet appel. La circulation n’a pas été paralysée. Boutiques et magasins sont restés ouverts. Les citoyens vaquent librement à leurs occupations. Au rond point de matoto d’ailleurs, le bouchon règne comme d’habitude.

Rond point de sangoyah

En revanche, sur la route le prince, l’appel à la ville morte est l’argement suivi.  La circulation est complètement paralysée.

Au niveau du rond point T6, des jeunes sont sur la route. De T5 en passant par Enco5, jusqu’à Simanbossya, pas de circulation. La route est jonchée de pierres ci et là.

Rond point Cosa

Au rond point de Cosa, jeunes et agents de force de l’orde se jettent des pierres. Boutiques et magasins sont fermés.

Sur l’axe Cosa, Koloma des jeunes ont élu domicile sur la route et y règne en véritable maitres.

À noter que sur tous les endroits stratégiques de cette route, des agents de la police et de la gendarmerie sont stationnés.

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply