Siguiri: les agriculteurs attendent une récolte promotteuse

0

À quelques jours du début des récoltes agricoles au compte de la campagne de 2019 prévue le 15 Octobre prochain,les agriculteurs de la préfecture de Siguiri se disent satisfaits du résultat obtenu.Une réussite issue d’une franche entre les citoyens (cultivateurs) et les cadres de la direction préfectorale de l’agriculture.

Interrogé par notre reporter, Moussa Camara ( responsable des opérations agricoles de la dite préfecture) estime que les agriculteurs ont réussi à temps les intrants et les herbicides cette année avec une subvention de la part du gouvernement d’où la motivation des agriculteurs.

À l’entame de son intervention Moussa Camara responsable des opérations agricoles de Siguiri a expliqué les efforts consentis par le gouvernement à travers le ministère de l’agriculture avant les différentes campagne saisonnière. Il estime que la préfecture de Siguiri est une zone agricole par excellence mais c’est l’accompagnement des citoyens qui faisait défaut.«Siguiri est une zone agricole et nous orifère pour preuve le territoire est divisé en trois écosystèmes :la zone pleines pour la culture du riz, les zones de plateaux et de montagnes réservées pour la culture de maïs seulement il y a une petite portion qui exploite de l’or.»

Moussa Camara, responsable

Parlant des préparatifs de cette saison, Moussa Camara n’a pas manqué de dire que le gouvernement a envoyé dix tonnes de semences aux paysans au compte de cette année avec des herbicides subventionnées.

«Chaque année quand la campagne s’approche nous informons les paysans sur la disponibilité des semences et intrants agricoles à travers les radios locales.Cette saison par exemple nous avons réussi très tôt et la distribution n’a pas tardé d’où ce qui nous a conduit à ce succès sans précédent. Sinon au début de l’hivernage nous avons enregistré un manque de pluies choses qui nous a beaucoup inquièté mais finalement on a été satisfait

Un champ du riz

Quand à la question sur les machines de récoltes, certains cultivateurs n’ont pas caché leurs inquiétudes face à cette situation. Selon eux, les machines que disposent la préfecture ne pourront pas couvrir les besoins des agriculteurs cette année.

Cependant les responsables de la direction préfectorale disent que toutes les dispositions sont prises pour mettre à ces paysans de ne pas enregistrer de pertes lors de la période de récolte.

Un autre champ du riz

Sayon Camara, dépuis Siguiri pour guineemonde.com

Share.

Leave A Reply