SITUATION POLITIQUE: Bàadiko crache ses vérités sur la gouvernance Condé

0

 « Guinée 2018, le grand bon en arrière, » c’est par cette phrase que le président de l’Union des Forces Démocratiques a titré sa déclaration faite ce jeudi 28 juin 2018 à la maison de la presse.

Dans cette déclaration, le président de l’UFD Mamadou Bah BaadiKo a fait une lecture générale sur la situation actuelle du pays. Les contentieux électoraux , la nomination du nouveau gouvernement et les engagements politiques du nouveau premier ministre ont été les principaux points évoqués par ce leader politique.

« Au cours de ce semestre de 2018, notre pays a connu d’importants changements politiques sinon de véritables bouleversements qui marqueront à n’en pas douter un nouveau tournant historique de notre pays. »

Le 08 mars dernier à l’occasion de leur fête, les femmes guinéennes ont manifesté leur colère devant le président Alpha Condé, en réclamant la réouverture des classes pour leurs enfants. Trois mois après, le président a procédé à la nomination d’un nouveau gouvernement.  » C’est un gouvernement de dinosaures, les revenants et les repêchés. C’est les mêmes personnes qui reviennent occuper les mêmes postes d’où la continuité du régime du PDG RDA de l’indépendance à nos jours » a fustigé l’homme politique.

À en croire le président de l’UFD, la Guinée a un problème communautariste. « Depuis l’indépendance en 1958, la constitution guinéenne est fondée sur une communauté internationale vivant dans un État unitaire. Malheureusement, la sortie de la de la transition s’est faite non pas dans ce sens, mais plutôt dans la droite ligne de la campagne électorale de 2010, qui, au lieu de favoriser un débat politique fécond, a été presque exclusivement basée sur des combinaison ethnicistes, » a regretté l’ex allié d’Alpha Condé.

Selon l’opposant, la Guinée, malgré ses 60ans d’indépendance est aujourd’hui un véritable enfer pour ses habitants. Et pour faire sortir de cette situation, la condition est qu’il faut que les gens accomplissent leur devoir civique pour séparer les vrais patriotes des ennemis du peuple qui se nourrisse de sa sueur et de son sang.

 

Siddy Koundara Diallo pour guineemonde.com

 

Share.

Leave A Reply